La traduction littérale de ce nom de cocktail donne le Punch du Planteur, attention, la confusion est facile mais le Planter’s Punch n’a rien à voir avec notre punch antillais.

C’est un cocktail vieux comme érode qui nous vient tout droit de Jamaïque. Fierté locale, on comprend rapidement pourquoi, en lisant la recette, ce cocktail s’est démocratisé sur l’ile.

En effet composé simplement de rhum, citron vert et sucre, des ressources aisément trouvables en Jamaïque.

Histoire du Planter’s Punch, évolution des proportions

Ce Planter’s Punch vient donc de Jamaïque mais on doit sa démocratisation à deux hôtels locaux, le Myrtle Bank et le Titchfield. Le dernier ayant proposé des proportions impossibles à oublier, sachez tout de même que le cocktail était précédemment bu dans des proportions moins « éthanoléo-chargées » (des versions du cocktail moins chargées en alcool) !

Et c’est là toute la particularité de ce cocktail qui a eu au moins 4 recettes pour arriver à la version finale, la plus populaire -et la plus alcoolisée, est-ce lié à sa popularité ?-.

recette planter's punch colada avec bouteille smith & cross

Recette du Planter’s Punch

Avant de revenir sur ce pan d’histoire, laissez-moi vous désaltérer !

Imprimer la recette
Le Planter's Punch,la fine fleur du cocktail de la Jamaïque
Un cocktail très simple à réaliser et qui plaira à tous !
planter's punch cocktail par colada avec rhum de jamaique et citron vert
Portions
Ingrédients
Portions
Ingrédients
planter's punch cocktail par colada avec rhum de jamaique et citron vert
Instructions
  1. Assemblez vos ingrédients dans un tumbler
  2. Ajoutez la glace puis mélangez 5 secondes avec une cuillère
  3. Garnissez de la demie-tranche d'orange et dégustez !

Le sirop de sucre à réaliser ce trouve ici

« One sour, Two sweet, four strong, twenty weak », la mélodie du bonheur.

1 part d’acidulé, 2 parts de sucré, 4 parts d’alcoolisé, 20 parts de doux (eau ou autre). Une boisson adéquate lorsque le soleil et la chaleur vous tapent sur le crâne !

planter's punch recette colada cocktails avec appleton

Ces proportions sont apparues dans le « London Litterary Chronicle » en 1824… Rappelons que les punchs étaient bien moins « chargés » en alcool que leurs descendants les cocktails. Plus tard, en 1853, cette recette quasi universelle que tout buveur qui se respecte devrait connaitre, est réapparue dans des proportions plus « drinker-friendly » : 1 part d’acidulé, 2 parts de sucré, 4 parts d’alcoolisé, 8 parts de doux.

Pour évoluer une troisième fois, en 1874, dans une recette sobrement intitulée « Punch » : 1 part d’acidulé, 2 parts de sucré, 3 parts d’alcoolisé, 4 parts de doux.

Ce n’est cependant qu’en 1878, qu’on associa cette recette à la Jamaique avec le nom de « Planter’s Punch ».

Quasiment 50 ans plus tard, probablement pour des raisons de simplicité et de démocratisation, l’hôtel Titchfield proposa à ses clients la -sainte- trinité : 1 tiers de citron vert, 1 tiers de sirop de sucre, 1 tiers de rhum jamaicain.

Vous pouvez retrouver l’histoire de ce punch dans l’excellent Potions of the Caribbean de Jeffrey Berry, maître incontesté du Tiki