La margarita est le cocktail emblématique du Mexique, elle peut-être réalisée au shaker -l’originale- ou frozen -au blender-, le goût et la texture changent beaucoup. Nous sommes habitués à la boire frozen dans les restaurants mexicains par exemple, bien loin de la recette originale. Nécessitant obligatoirement des ingrédients de première qualité pour être réussie, la margarita cocktail est exigeante. Il faudra également faire attention à son équilibre entre acidité, amertume et sucrosité. En bon cocktail mexicain, il fait appel à de la tequila.

Recette de la margarita, cocktail mexicain par excellence

Imprimer la recette
Margarita cocktail
Recette de la Margarita cocktail par David Wondrich
recipe-margarita-cocktail
Portions
Ingrédients
Portions
Ingrédients
recipe-margarita-cocktail
Instructions
  1. Mouillez légèrement le bord de votre verre à margarita ou verre à martini. Trempez une partie du bord dans le sel de table. Assemblez le restant des ingrédients dans votre shaker Shakez puis servez dans votre verre à cocktail. Pas de décoration supplémentaire

Comment réussir sa margarita ?

Souvent essayée, rarement réussie. La faute n’est pas obligatoirement attribuée au barman ou ami qui vous voulait pourtant du bien !

Ce cocktail est devenu populaire auprès des touristes américains en visite au Mexique, dans les années 30.

Nous pouvons affirmer que vous n’avez probablement jamais bu de vraie margarita, digne de ce nom. En effet, en France, les conditions ne sont pas propices pour déguster le cocktail dans de bonnes conditions.

Sur Cocktailmolotov on vous rappelle c’est qu’est la vraie -ou le vrai- tequila.

L’astuce est de trouver l’équilibre, celui qui vous plaira

En effet, comme souvent dans les cocktails faisant appel à du triple-sec -cointreau bien souvent-, atteindre l’équilibre du cocktail entre acidité, sucre et amertume est une tâche ardue. Rien de mieux qu’écrire un article en buvant le cocktail éponyme ! Ici nous avons utilisé du sel fumé et seulement sur un coté du verre, ce que nous recommandons pour éviter de saturer le récipient en chlorure de sodium ! Étonnamment ce sel apporte une douceur et des notes onctueuses de fumée, salvatrices pour ce cocktail assez sec.

Comment bien souvent dans les cocktails historiques complexes, dont l’équilibre est difficile à atteindre, internet regorge de recettes différentes. Là où certains préconisent 3 parts de tequila pour 1 de citron vert et 1 de cointreau, d’autres appliquent le 2.1.1, qui mettra moins en avant le côté animal, végétal de la tequila.

 margarita-cocktail-smoky

 

Décryptage de la recette

Si on regarde bien la recette, on s’aperçoit que la seule source de sucre du cocktail provient du Cointreau. Cette liqueur est sucrée à 180gr/L, ce qui est assez peu rapporté au volume du cocktail final. Les « sours » plus traditionnels comme le Bourbon Sour par exemple comprennent un peu plus de sucre, contrebalançant efficacement l’acidité. D’ailleurs certaines recettes encouragent à rajouter un trait de sucre dans votre cocktail mexicain, pour ré-équilibrer.

De ce fait, nous aurions tendance à conseiller aux novices ou amateurs de cocktails plus moelleux et plus sucrés, la recette du Tommy’s Margarita aux proportions quasi identiques. Pour cette seconde recette, remplacez le cointreau par du sirop d’agave… Personne ne vous blâmera si vous utilisez du sirop de sucre, le facteur clé de ce cocktail étant la qualité de la tequila utilisée bien sur.

 

Ingredients-margarita

Un tapis tout droit sorti de chez les Aztèques !

 

Et la Margarita joue bien son role… Celui d’un cocktail d’apéritif, parfait pour accompagner du guacamole ou autres préparations sud-américaines. En effet, l’acidité et l’amertume préparent votre palais, vous font saliver, le sel accentue ce phénomène… L’ensemble vous donne fortement envie de grignoter quelque chose ou de passer à table !

Retrouvez les ingrédients de top qualité dans nos ateliers Colada !

Alternatives

Si toutefois la Margarita n’était pas pour vous -Trop alcoolisée, trop acidulée, etc.- allez voir du côté de la Paloma ou encore du Sea of Cortez, cocktails mexicains complexes !

Dans le même genre, les cocktails italiens servis lors d’aperitivi, qualifiés d’amari -forts amers au demeurant dûs à l’usage de liqueurs amères italiennes comme le campari ou l’apérol- jouent un role similaire. Cependant avec un impact moindre dû au fort taux de sucre de ces cocktails. Les cultures divergent mais les astuces pour ouvrir l’appétit restent les mêmes. Quand je vous disais que le cocktail était de la découverte de saveurs et de l’histoire des civilisations !

Pour ceux qui aiment bien associer les mots à la parole et aux gestes, Maxime nous raconte la belle histoire de ce cocktail