Colada se décide, après 4 ans à animer des ateliers cocktails –vous pouvez quand même nous commander un atelier pour vous, vos amis, vos collègues-, à synthétiser quelques points essentiels pour réussir ses cocktails. Mais … Bien entendu, le cocktail est un univers très vaste et passionnant et ne se résume pas à une liste de quelques points. Cependant, si vous respectez ces points, vous constaterez que le bon cocktail est facilement à votre portée !

Les 5 points essentiels pour réussir ses cocktails

Temps de lecture : 10 minutes (Ou 2 minutes si vous ne lisez que les titres ;))

Ces 5 là vous permettront de vous éclater et d’obtenir le meilleur de vos produits !

L’importance de la Glace la Glace la Glace

Certains disent que la glace est l’élément le plus important du cocktail. A défaut peut-être d’être le plus important -ça ne serait pas faire honneur à notre ami le spiritueux-, le glaçon reste indispensable… et il est puissant lorsqu’il est légion.

Par conséquent, on évite de radiner sur les glaçons, ce n’est pas l’ingrédient qui vous coûtera le plus cher. Comptez environ 2€ le kg si vous l’achetez chez Nicolas ou Picard. Avec 1kg de glace vous pouvez faire pas loin de 10-15 cocktails. De même, il est important d’utiliser de la glace de « qualité ». Par là ne prenez pas des glaçons minuscules qui traînent dans votre congélateur en compagnie de la morue -les odeurs…- qui est résidente permanente parce que vous ne savez pas quoi en faire !

Si toutefois vous avez un congélateur propre et dénué d’odeurs nauséabondes, vous pouvez faire vous même votre glace. Sachez qu’il faudra tout de même environ 1 bac à glaçons pour faire 2 cocktails.

shaker givré grace aux glaçons essentiels en cocktail

Pourquoi la glace est importante

Dans votre shaker, dans votre verre à mélange, dans votre verre tout court, il se passe un principe de thermodynamique, l’enthalpie de changement d’état, il ne faut pas lutter contre la dilution, au contraire, celle-ci est souhaitable et voulue. Pour les plus science-friendly vous pouvez vous reporter sur cet  excellent article expliquant le phénomène en détail. Les barmen au début du XIXème siècle, ne disposaient pas de glaçons… Toutefois ils avaient tout de même la bonne idée d’ajouter de l’eau fraîche au cocktail pour le rendre « buvable ».

Les bons produits

Faire des cocktails, ça ne coûte pas cher ! Dans un prochain article on détaillera le coût par cocktail et on vous conseillera les cocktails les plus « accessibles » en ces termes.

Aparté sur le coût des cocktails

Allez, on vous donne un aperçu: Le daïquiri cocktail, roi des cocktails festifs, il se fait normalement avec un rhum léger industriel, type bacardi ou havana club par exemple. Une bouteille de l’un ou l’autre coûte autour de 17€ dans le commerce. Si on utilise les proportions 4 cl de rhum, 2 cl de jus de citron vert, 1 cl de sirop de sucre, on peut donc vaguement faire 17 cocktails avec 1 bouteille de havana club -ça tombe bien !-. Donc 1€ dépensé dans le rhum… Le kg de citron vert coûte entre 4€ et 6€ environ, pour 1kg vous avez à peu près 17 citrons qui font environ 60gr chacun. Il vous faut 1 citron par cocktail environ, qui libère 2-3cl de jus. Environ 30cts dépensés dans le jus de citron vert. Le sucre est négligeable. On obtient donc un bon cocktail pour 1,30€.

Prenons maintenant une bouteille de Old Nick -j’en vois certains frissonner à la lecture de ce mot-, qui est un « rhum traditionnel » -donc pas le bon type de rhum pour ce cocktail- ça coûte environ 10€ dans le commerce. On y ajoute la même quantité de citron et de sucre. On obtient donc environ 60cts de rhum au lieu de 1€, pour un coût total du Daïquiri old nick à 90 cts contre 1,30€ pour le vrai Daïquiri… la conclusion s’impose d’elle-même !

prix des bouteilles de havana club et bacardi au monoprix paris

A avoir dans son bar !

Des bons produits, pour des bons cocktails

On ne cessera de le dire, le cocktail est là pour sublimer un bon spiritueux et des bons produits, pas pour en masquer des mauvais. Ce n’est pas une boite magique qui va arranger votre vodka vomitof et la rendra vraiment plaisante à boire…

Des règles sont à respecter:

  • Il n’existe pas de bon spiritueux en dessous de 10€ la bouteille… Pour les spiritueux de base, rhum, gin, bourbon, vous pouvez vous en sortir pour entre 14 et 18€ minimum. Bien entendu le prix dépend de là où vous habitez -Paris reste cher…-, ce qu’il y a de dispo, etc.
  • On utilise du vrai citron jaune/vert, exit pulco, exit petite bouteille jaune, JUSTE DU CITRON.
  • On réalise ses sirops maison, sur le blog on donne les meilleures recettes express qui prennent 10 minutes max à faire ! Sauf exception, les sirops indus de qualité sont rares et difficiles à trouver. Si toutefois on souhaite utiliser des sirops « du commerce », essayer d’aller dans des épiceries fines, regarder les ingrédients sur l’étiquette au dos, faire preuve de bon sens :).

 

prix des bouteilles de beefeater et gordons gin au monoprix paris

Vous donneront accès à des gin fizz de très bonne facture.

 

Respecter scrupuleusement la recette

Colada le blog est à destination des débutants et des amateurs… il n’est jamais trop tard pour (re)partir du bon pied.

Comme en cuisine, démarrer en respectant scrupuleusement la recette vous permet d’accéder au goût attendu -normalement-. Les tours de main et techniques étant moins compliqués dans le cocktail que dans la cuisine. Donc… si vous n’avez pas deux mains gauches vous devriez y parvenir assez rapidement. Ainsi, si la recette fait appel à des ingrédients précis -vous me direz que c’est le but d’une recette-, abstenez vous d’essayer de la réaliser si vous n’avez pas les ingrédients requis… Ça peut sembler logique mais ça vous évitera de dire des choses comme « bah quoi, il est très bon mon aviation à la crème de mure » (faits réels)

 

recette du daiquiri dans le savoy cocktail book de 1930

Recette de 1930

 

Exemple du raisonnement à ne pas suivre

Prenons la recette du Gin Fizz

  • 4 cl de gin : « Pouah, j’aime pas ça le gin et de toute façon j’en ai pas, je vais le faire à la vodka »
  • 2 cl de jus de citron jaune pressé: « Bon j’en ai pas, la flemme de me déplacer juste pour ça, j’ai un fond de pulco »
  • 1 cl de sirop simple: « j’ai du Dillon sirop de sucre de canne, ça devrait faire l’affaire »
  • Eau gazeuse: « Bon, j’en ai toujours pas mais j’ai du Sprite… »

Si dès maintenant vous n’arrivez pas à respecter la recette, imaginons lorsqu’il faudra aller chercher des ingrédients à l’autre bout de la ville ou faire des sirops de perlimpinpin… Si vous n’avez pas le minimum de rigueur pour le cocktail, ne vous mettez pas à la cuisine non plus !

Pour le cocktail, bien souvent le diable est dans les détails, la différence entre un gin fizz et un silver gin fizz ? L’ajout de blanc d’œuf dans le second, qui vous donnera une belle couche de mousse et rendra le cocktail trouble…

Mesurer, peser… même les meilleurs barmen le font

 

free pour cocktails

le fameux free-pour en action

Colada pense que le talent d’un barman ne se mesure pas dans sa capacité à faire du free pour.

Certes, le monde du bar s’appuie autant sur la forme que le fond, l’esthétique y a une place importante, mais chez Colada on privilégie avant tout le goût.

Certains barmen défendent le free-pour et se donnent les moyens d’être précis, autant qu’avec le Jigger, selon leurs termes…Le cocktail est une affaire de précision, certains cocktails y sont sujet plus que d’autres… la fameuse balance acidité/sucrosité… par conséquent, ajouter les ingrédients sans les mesurer -quand on est pas un professionnel entraîné- vous expose à un mauvais cocktail tout simplement.

Heureusement, il existe une solution pour ça… le Jigger ! Vous en trouverez à partir de 5€, une paille ! Cet ustensile est probablement votre meilleure arme pour attaquer le cocktail dans de bonnes conditions. Les quantités varient selon les jiggers… n’hésitez pas à remesurer à l’aide d’une balance la quantité exact de liquide contenu -sachant que volume est différent de poids, à cause de la densité… mais ça…-.

 

L'arme indispensable du barman, le jigger

Jigger

On est sympa, on va vous donner un petit tableau des équivalences US-FR pour les mesures (indispensable)

Tableau des mesures de liquide
US (en ounces)FR (en ml)
1/8oz3,5ml
1/4oz7ml
1/3oz10ml
1/2oz15ml
1oz30ml
1,5oz45ml
2oz60ml
1 Barspoonenviron 5ml

Chercher ses recettes sur des sites fiables

ça marche pareil pour les infos #fakenews #trump

Note: Le monde et l’histoire du cocktail évoluent très vite… Essayez de privilégier les recettes et articles récents et d’une série d’auteurs qualifiés

Recettes cocktail en français

Les principales sources francophones de recettes cocktail sont tout simplement horribles, 1**1cocktails en première ligne. Ce site doit avoir 90% de recettes farfelues et de recettes originales non respectées… Fuyez le comme la peste.

http://www.francoismonti.com/bottoms-up/ Le blog de François Monti, historien et spécialiste francophone (hispanophone et anglophone également ?) des boissons mélangées. La bible pour tout apprendre du cocktail, Colada y a passé une quantité d’heures gigantesque !

Cocktailmolotov possède une grande quantité de recettes -et d’articles !- de qualité, il faut cependant faire des recherches directement sur le site ou sur google.

Colada le blog, celui que vous êtes entrain de suivre ! Vous pouvez vous fier à nos recettes, tirées pour la plupart des meilleurs livres cocktail !

Recettes cocktail en anglais

http://imbibemagazine.com/ Imbibe possède un grand nombre de recettes et de conseils de qualité

http://www.esquire.com/food-drink/ Esquire fournit également un contenu de qualité, en particulier lorsque c’est le grand Wondrich qui s’y colle. Vous pouvez vérifier cette info au début de l’article « By David Wondrich ».

https://www.diffordsguide.com/ Egalement une bible, contenu majoritairement de qualité. Attention toutefois, certaines recettes sont remaniées et il y en a des tonnes, l’embarras du choix…