On continue sur la lancée du « avec ou sans citron » avec ce fameux Cuba Libre, qui n’est pour certains, rien de plus qu’un « bah c’est un rhum-coca quoi… », sachez que certains puristes -oui il en existe- insistent très lourdement sur la nécessité du citron. On vous l’assure, notre recette et surtout le choix des produits peuvent vous réconcilier avec ce cocktail… vous le trouverez complexe et rafraîchissant, parfait pour une longue soirée d’été.

Histoire du Cuba Libre Cocktail, naissance dans les « West indies ».

Inventé au début des années 1900, il faut savoir que la recette n’apparaît ni dans le livre  de C. Ribalaigua, Manual del Cantinero, paru en 1924, ni sur le menu de Sloppy Joe avant 1935. A croire que les meilleurs barmen refusaient ce cocktail.

En 1900, la société Coca-Cola s’est mise à exporter son « coke » vers Cuba. Sans « coke », pas de « Cuba Libre cocktail » donc on sait que c’est après 1900.

L’origine la plus probable est qu’une personne sur l’île qui ne pouvait se payer du bon rhum a dû vouloir masquer le goût de son tord-boyau local et a utilisé du coca-cola.

Coca-Cola  a fait un tel matraquage publicitaire que même penser à un autre soda était presque impossible… dès lors, l’assemblage du rhum et de ce soda apparaît tout de suite plus évident.

Jeffrey Beachbum Berry, historien spécialisé dans le Tiki, écrit qu’il considère que « c’est gâcher du bon rhum… et si le rhum est mauvais, c’est gâcher du bon cola ! ».

recette du bacardi cuba libre cocktail pour colada

Vieil encart Bacardi -Courtesy of Potions of the caribbean-

Une popularité poussée par les stars de l’époque.

Pour la petite histoire, le cocktail est devenu populaire bien plus tard, dans les années 50, lorsque le hit des « Andrews Sisters » nommé « Rum and Coca-Cola » -ça ne trompe pas- est sorti. Et il n’est pas devenu populaire que sur le territoire américain mais également sur l’île de Cuba, terre natale, devenant la boisson des vacances.

Errol Flynn a été un peu la Marilyn Monroe (avec Chanel) du Cuba libre, puisqu’il avait déclaré ne boire du que du rhum avec du coca.

L’utilisation de jus de citron vert est obligatoire pour ce cocktail sinon on se retrouve en présence d’un vulgaire « rhum-coca » boisson de mauvaise boite de nuit. Pour citer Jeffrey Berry dans son livre Potions of the caribbean « Sloppy Joe’s (NDLR: bar célèbre) served a more exacting ratio of one part rum to two parts cola, along with the all-important squeeze of lime that upgrades the Cuba Libre from a date-rape highball to a balanced tropical drink. » Et il a bien raison.

Recette du Cuba Libre Cocktail

Imprimer la recette
Por Cuba Libre ! Le cocktail
Un cocktail qui, comme tous les cocktails, nécessite des bons ingrédients... Faites ça et accédez à une boisson complexe, longue, rafraîchissante qui vous comblera et comblera vos convives.
packshot cuba libre cocktail pour Colad avec 2 rhums et fever tree
Portions
Ingrédients
Portions
Ingrédients
packshot cuba libre cocktail pour Colad avec 2 rhums et fever tree
Instructions
  1. On verse le rum et le citron vert dans un verre highball (comme sur les photos)
  2. On y ajoute la glace et on mélange jusqu'à bien refroidir le rum -une 10aine de secondes-
  3. On ajoute délicatement le cola puis on met de nouveau un tour de cuillère pour assembler les ingrédients et obtenir l'harmonie du cocktail.

cuba libre cocktail fait avec deux rhums différents pour Colada

Conseils de réalisation du Cuba Libre

La clé de ce cocktail est bien entendu le choix de ses ingrédients… utilisez un mauvais rhum du genre « old nick » ou pire « old nick spicy » et vous n’obtiendrez rien d’autre un mélange infâme.

Il faut analyser les saveurs du rhum et les imaginer s’associer avec le cola… D’ailleurs, si possible évitez le Coca-Cola, pas mauvais mais sans complexité… Préférez du Fever Tree Magadascan Cola (trouvable chez monoprix par exemple) ou encore le Fentimans Curiosity Cola.

Pour le coup, on a fait l’essai avec l’utilisation de Fever Tree Cola ou de Coca Cola classique, la différence est réellement flagrante. On passe d’une boisson de soirée à un vrai cocktail en effet.

En rhum donc, choisissez quelque chose de « Funky »… il faut que le rhum tienne tête au Cola, ici on utilise du Plantation Panama, élégant et complexe ou du New Grove.

Errol Flynn et son fameux cuba libre cocktail par Colada

Faites comme Errol, buvez des Cuba Libre