vin-chaud

L’ultime recette du vin chaud !

Le vin chaud viendrait du Nord de l’Europe, cocktail revigorant au possible. Les épices et le sucre ajoutés aidaient à la conservation de ce breuvage social il y a plusieurs siècles. Cet ajout servait également à améliorer le goût d’un vin bien moins bon que celui qu’on a dans nos échoppes actuellement. Synonyme de fêtes, marchés de noël et neige, le vin chaud est bien souvent réalisé à la va vite… tâchons de rectifier le tir !

Le vin chaud, un cocktail avant tout !

Revisitons ensemble la recette du vin chaud. Slate vient de sortir un article avec l’histoire de cette boisson légendaire, bue essentiellement par grand froid !

Quand Sandrine de la Pinardothèque, sert de référence pour un article sur le vin chaud, autant dire qu’on peut se fier à ce qui s’y dit !

Imprimer la recette
L'ultime recette du vin chaud !
Pour vous accompagner tout l'hiver, qui s'annonce rude !
vin-chaud
Portions
verres
Ingrédients
Portions
verres
Ingrédients
vin-chaud
Instructions
  1. Assemblez votre sirop simple (50% de sucre blanc - 50% d'eau) Ajoutez les épices que vous souhaitez et les zestes d'agrume
    peser-ingrédients
  2. Faites chauffer votre mélange sans faire bouillir pendant 10 minutes
    cuisson-ingrédients-cannelle
  3. Ajoutez la bouteille de vin rouge
    recette-vin-chaud
  4. Mélangez le tout et laissez mijoter 2-3 minutes, pour faire monter en température l'ensemble. Ne faites pas bouillir l'ensemble. Rappel: Votre vin était à température ambiante, le but est de lui faire atteindre une cinquantaine de degrés, assez pour que le mélange soit bien chaud, et pas assez pour que tout l'alcool s'évapore ;)
  5. Filtrez le tout pour éviter les petits morceaux Buvez bien chaud !
    filtrer-vin-chaud
  6. Optionnel: Rappez un peu de noix de muscade au dessus des verres de vos convives
Notes

Voir les conseils en fin d'article.

Mentionnons quand même un autre cocktail au vin, vieux de plus d’un siècle et demi, le Sherry Cobbler. Celui-ci est servi froid et on se sert simplement de la complexité du vin de Jerez -Xérès- simplement sucré et refroidi. Un cocktails d’été, faiblement alcoolisé et diablement rafraîchissant.

Cela vous fait donc au moins deux recettes pour occuper les saisons, bien accompagné !

Le vin chaud n’a pas une image de boisson très raffinée, c’est un cocktail revigorant et social. Cela ne constitue cependant pas une raison pour bâcler la recette. Colada vous propose donc une recette de vin chaud 2.0 HQ, qui n’aura aucun mal à surprendre vos amis !

bronzés-ski-vin-chaud
Tu vois Gérard, sur un malentendu, on peut faire un bon vin chaud

Dans le même genre, les punchs étaient à l’origine très travaillés, en attestent certains ouvrages dont le très bon “Punch” de David Wondrich, très loin de ce que l’on trouve maintenant au bal du village, bien souvent un assemblage de mauvais rhum et de mauvais jus de fruits.

Choisissez un vin assez peu tannique, porté sur le fruit, type syrah, pas trop marqué par le bois. L’acidité n’est pas un réel problème puisque celle-ci sera contrebalancée par le sucre. L’âpreté, apportée par les tanins, en revanche… Bien que le prix ne soit pas gage de qualité, ne vous aventurez pas avec des vins à 2-3€ la bouteille… 7€ en moyenne donne accès à des vins d’un bon rapport Q/P.

La recette du vin chaud expliquée

Ce qui me dérange dans la recette mentionnée sur Slate, ce n’est pas les ingrédients utilisés mais bien la méthode de réalisation. En effet, le vin est porté à une température assez haute, pendant quasiment 30 minutes, ce qui aura pour conséquence de modifier les arômes ainsi que de lui faire perdre son alcool -puisque l’alcool s’évapore à une température bien plus faible que l’eau-. Mesurer cette perte ne sera pas une chose facile, mais essayons donc de la limiter.

Partons donc sur une réalisation en deux étapes. Nous allons réaliser un sirop qui va servir de “solvant” pour l’extraction des arômes des épices. Reprenez tout simplement la recette du sirop à la cannelle maison. En fait on va fabriquer ce bon vin chaud à la façon d’un punch ! Dans le punch, bien souvent la clé de la réussite se trouve dans l’oléo-saccharum, qui, derrière un nom technique, est en fait une technique toute simple pour extraire les huiles essentielles des agrumes. Pour votre recette du vin chaud vous pouvez faire un oleo-saccharum avec l’orange, mais nous pensons que puisque le sirop va être chauffé afin d’extraire les arômes des épices, ce n’est pas très utile.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

risus. Phasellus leo. fringilla neque. venenatis, leo elit. commodo accumsan Retour haut de page